Logo
Favoris Ajouter aux favoris | Contact  

Info F1

F1 - Chester espère voir Renault de retour au niveau de Spa

Sur les trois prochains GP en Asie

9 septembre 2017 - 14h34, par Olivier Ferret 

Les faibles appuis aérodynamiques ont compliqué la donne à Monza pour Renault F1, qui manquait de puissance sur les lignes droites italiennes, mais Singapour sera l’exact opposé pour les réglages comme le détaille le directeur technique, Nick Chester.

Quels sont les défis de Singapour ?

Premièrement, Singapour est extrêmement différent de Monza. Le contraste en est saisissant, il faut de fortes charges aérodynamiques et cela devrait bien nous convenir. Nous devons surveiller certains aspects comme les virages serrés, les gros vibreurs et tous les besoins autour de la traction. Cela rend la quête des bons réglages à Singapour assez difficile, mais si nous avons assez d’appuis, nous devrions disposer d’une monoplace rapide et compétitive. Nous nous attendons à retrouver le niveau de performances vu en Grande-Bretagne, en Hongrie et à Spa.

Y aura-t-il des évolutions à Marina Bay ?

Nous avons conçu des améliorations sur la suspension arrière pour rendre l’arrière plus conciliant, ce qui aidera la motricité. Comme toujours, nous devons atteindre un compromis et un équilibre entre un châssis docile et une perte minimale des performances aérodynamiques. Nous avons des améliorations mineures sur la carrosserie que nous évaluerons lors des séances d’essais libres.

Comment jugez-vous les dernières semaines ?

Nous avons continué à améliorer la R.S.17 et c’est vraiment positif. Depuis Silverstone, la voiture est bien plus compétitive. Budapest et Spa ont confirmé cette tendance puisque nous étions la quatrième force du plateau. Nous n’étions pas aussi rapides à Monza, mais les courses à venir devraient nous permettre de retrouver le niveau de performances vu à Spa. Il n’y a plus de circuits requérant de très faibles appuis. Nous avons de bonnes chances d’être en forme sur ces trois manches asiatiques.

Comment avance le développement pour 2018 ?

Nous devons installer le halo sur la future monoplace et c’est un grand défi. C’est essentiel, car cela impacte la construction du châssis. De nouveaux développements sont en cours, nous apprenons toujours de la voiture actuelle et nous visons des transferts de connaissances sur celle de la saison prochaine.


Partager
Bookmark and Share
Bookmark and Share on Google   Bookmark and Share on Yahoo   Bookmark and Share on Netvibes   Bookmark and Share on Newsgator
Plus
Info précédente : Haas ne veut plus perdre de temps à cause des freins en 2018
Info suivante : Verstappen veut laisser sa malchance de côté pour Singapour
F1
Photos - GP du Brésil 2017 - Course (566 photos)
Photos - GP du Brésil 2017 - Avant-course (302 photos)
Photos - GP du Brésil 2017 - Samedi (679 photos)
Photos - GP du Brésil 2017 - Vendredi (753 photos)
Photos - GP du Brésil 2017 - Jeudi (364 photos)
Photos - GP du Mexique 2017 - Course (582 photos)
Photos - GP du Mexique 2017 - Avant-course (238 photos)
Photos - GP du Mexique 2017 - Samedi (649 photos)
Photos - GP du Mexique 2017 - Vendredi (820 photos)
Photos - GP du Mexique 2017 - Jeudi (458 photos)
F1

F1
Vidéos - Buemi pilote une F1 jusqu’au Saint Gotthard
Vidéo - Grosjean : ’Super Performer’ de la Formule 1
Vidéo - Hamilton au volant de la nouvelle Mercedes AMG, la Project One
Vidéo - Entretien avec Sebastian Vettel à Monza
Vidéo - Séquence ’émotion’ entre Rubens Barrichello et son fils, au volant
Vidéo - Retour sur le GP de Hongrie, entretien avec Fernando Alonso
Vidéo - Williams compile 40 années de sons de Formule 1
Vidéo - Jeu F1 2017 : Le dernier trailer avant la sortie
Vidéo - Jeu F1 2017 : Embarquez pour 22 tours sous la pluie à Spa
Vidéo - La démonstration F1 Live à Londres en direct
F1

F1


Miniboutik







F1
F1

F1
F1

WRC
WRC