Logo
Favoris Ajouter aux favoris | Contact  

Info WRC

WRC - Corse, ES5 : Sébastien Loeb se distingue

Le pilote Citroën commence la journée en beauté


7 avril 2018 - 09h05, par www.wrc.com 

Sébastien Loeb a fourni un aperçu clair de son niveau de performances en remportant la première spéciale du samedi au Corsica linea - Tour de Corse.

Reparti en Rally-2 après sa sortie alors qu’il occupait la deuxième place vendredi matin, Sébastien Loeb (Citroën C3) se montrait le plus rapide entre Cagnano et Canari (35,61 km), une nouvelle spéciale.

Si les spectateurs étaient surpris de le voir devancer Esapekka Lappi (Toyota Yaris) pour 1’’4, le nonuple champion du monde ne l’était pas le moins du monde.

« Aucun problème à signaler », déclarait-il. « Je savais que je pouvais être rapide. »

Grâce à son temps, Esapekka Lappi prenait ses distances avec Elfyn Evans (Ford Fiesta) et Dani Sordo (Hyundai i20) alors que le trio se tenait en 9/10e au départ de la spéciale.

« Au milieu de la spéciale, j’ai eu peur que les pneus surchauffent », confiait le Finlandais, cinquième au général. « Je crois que c’était dû au revêtement parce qu’ils semblaient aller mieux quand l’asphalte n’était plus le même. »

Toujours aux commandes de l’épreuve, Sébastien Ogier (Ford Fiesta) signait le quatrième meilleur temps sur une spéciale qu’il redoutait puisqu’inconnue de tous les concurrents.

« Je crois que tout le monde craignait un peu cette spéciale », affirmait le Français. « Elle est compliquée. Je n’ai pas attaqué autant qu’hier, mais je suis quand même content de mon rythme. »

Sébastien Ogier en profitait pour gagner de nouveaux dixièmes sur Thierry Neuville (Hyundai i20), loin d’être ravi de ses notes comme beaucoup de concurrents.

« Mes notes étaient trop optimistes », expliquait-il. « J’ai dû temporiser un peu, sinon j’aurais fait beaucoup d’erreurs. »

Troisième de la spéciale, Kris Meeke (Citroën C3) revenait à 5/10e du Belge, toujours deuxième du classement général. Si le Britannique devait ajuster ses notes, il en profitait pour distancer Ott Tänak (Toyota Yaris), qui calait deux fois en tirant le frein à main dans des épingles. Elfyn Evans (Ford Fiesta) rencontrait le même problème dans la toute dernière épingle du parcours.


Partager
Bookmark and Share
Bookmark and Share on Google   Bookmark and Share on Yahoo   Bookmark and Share on Netvibes   Bookmark and Share on Newsgator
Plus
Info précédente : Corse, ES3-4 : Ogier domine la première journée
Info suivante : Corse, ES6-7 : Sébastien Ogier creuse l’écart
WRC
Photos - WRC 2018 - Rallye de Suède
Photos - WRC 2018 - Rallye Monte-Carlo
Photos - WRC 2017 - Rallye d’Australie
Photos - WRC 2017 - Rallye Wales GB
Photos - WRC 2017 - Rallye d’Espagne
Photos - WRC 2017 - Rallye d’Allemagne (Part. 2)
Photos - WRC 2017 - Rallye d’Allemagne (Part. 1)
Photos - WRC 2017 - Rallye de Finlande (Part. 2)
Photos - WRC 2017 - Rallye de Finlande (Part. 1)
Photos - WRC 2017 - Rallye de Pologne
F1

WRC
Les Industries Technologiques - L’avenir, on y travaille (vidéo sponsorisée)
Vidéo : Retour sur les 10 ans du rallye du Mexique
Vidéo : Villeneuve arrive en mondial de Rallycross
Vidéo : Retour sur le rallye de Suède de Kubica
Vidéo - Suède : Michelin présente ses images du rallye
Vidéo - Suède : L’expérience de Hyundai en Suède
Vidéo - Suède : Le podium d’Ostberg de l’intérieur
Vidéo - Suède : VW revient sur la victoire de Latvala
Vidéo - Suède : Film de la fin du rallye (ES22 à ES24)
Vidéo - Suède : ES16 à ES20 dans les forêts suédoise
F1

F1


Miniboutik





WRC
WRC