Logo
Favoris Ajouter aux favoris | Contact  

Info WRC

WRC - Des évolutions importantes pour la Citroën C3 WRC en Pologne

Le constructeur veut relancer sa saison


25 juin 2017 - 09h17, par Olivier Ferret 

Huitième manche du Championnat du Monde, le Rallye de Pologne fait l’unanimité auprès des pilotes Citroën Total Abu Dhabi WRT : Andreas Mikkelsen, Craig Breen et Stéphane Lefebvre sont impatients de s’élancer sur les routes ultra-rapides de la région de la Mazurie ! À cette occasion, la Citroën C3 WRC bénéficiera d’évolutions techniques significatives.

LES ENJEUX : DES ÉVOLUTIONS POUR LES C3 WRC

Dès le lendemain de l’arrivée du Rally Italia Sardegna, ingénieurs et équipages prenaient la direction de la Pologne pour effectuer quatre jours d’essais dans la région de Mikolajki. Andreas Mikkelsen / Anders Jæger, Craig Breen / Scott Martin et Stéphane Lefebvre / Gabin Moreau se relayaient pour adapter les réglages de la Citroën C3 WRC aux spécificités du terrain. À l’issue de cette séance, Citroën Racing déposait deux évolutions auprès de la FIA : une nouvelle homologation de rampe de différentiel arrière et un ‘joker’ pour la répartition de couple entre les essieux. Après une série de résultats en deçà de ses objectifs, Citroën Racing réaffirme sa volonté de retrouver rapidement le chemin des podiums.

Deux fois deuxième et vainqueur lors des trois dernières éditions du Rallye de Pologne, Andreas Mikkelsen aura légitimement des ambitions élevées sur ce rallye. En raison du délai d’approvisionnement des pièces, sa C3 WRC sera la seule à recevoir le ‘joker’ nouvellement homologué. Si les routes sont sèches, le Norvégien pourra de surcroit profiter d’un bon ordre de départ le premier jour, afin de se positionner au mieux en vue des étapes suivantes.

Septième de ce rallye en 2016, Craig Breen retrouvera une surface qu’il affectionne également. Sur un terrain naturel pour son style de pilotage, l’Irlandais visera un résultat dans la lignée de sa série de cinquièmes places, obtenues au Monte-Carlo, en Suède, en Corse et au Portugal. Craig occupe actuellement la septième place du Championnat du Monde ‘Pilotes’.

Absent en Sardaigne, Stéphane Lefebvre effectuera quant à lui son retour au volant de la C3 WRC. Comme ses équipiers, le jeune Français se sent à l’aise sur les routes polonaises. En 2016, il occupait une belle septième place avant de se faire piéger lors d’une troisième étape particulièrement boueuse. Stéphane bénéficiera lui aussi d’une position de départ favorable le premier jour… à condition que la météo reste au beau fixe !

RALLY POLAND : EN AVANCE RAPIDE

Sur la liste des rallyes les plus anciens du monde, la Pologne arrive en deuxième position, juste derrière le Monte-Carlo. Créée en 1921, l’épreuve faisait partie du tout premier Championnat du Monde des Rallyes, en 1973. Il fallait ensuite attendre 2009 pour que le Rajd Polski fasse son retour en mondial. Après une nouvelle pause jusqu’en 2014, la Pologne semble désormais bien établie au sein du calendrier. De quoi ravir les centaines de milliers de spectateurs, qui affluent de toute l’Europe de l’Est pour assister au spectacle époustouflant des World Rally Cars lancées à pleine vitesse.

Le rallye est basé à Mikolajki, une bourgade touristique de la région des lacs, située non loin des frontières avec la Lituanie, la Biélorussie et l’exclave russe de Kaliningrad. Le parcours emprunte des routes en terre extrêmement rapides, qui sillonnent les champs et les forêts de la campagne environnante. Les spéciales sont le plus souvent étroites et le sol sablonneux se creuse rapidement : un défi supplémentaire pour les pilotes, qui doivent composer avec de profondes ornières au second passage.

Cette année, l’itinéraire s’équilibre entre des routes bien connues des équipages et de nouvelles portions. Le rallye débutera le jeudi soir, avec un passage par la super spéciale de Mikolajki Arena, tracée tout près du parc d’assistance. La journée la plus difficile devrait être celle du samedi, qui représentera près de la moitié du kilométrage chronométré. Les secteurs inédits de Baranowo, Pozezdrze et Kruklanki feront certainement office de juges de paix entre les prétendants à la victoire !

YVES MATTON, DIRECTEUR DE CITROËN RACING

« Notre saison entre dans une nouvelle phase au Rallye de Pologne. Il fallait que nous ayons le recul nécessaire pour constater que certains risques, pris lors du développement de la C3 WRC, n’étaient pas payants. Notre voiture est incontestablement performante, mais sa fenêtre d’exploitation s’avérait trop étroite. Nous avons donc entamé des changements majeurs au sein de notre organisation, de nos méthodes et de nos principes. Le premier a été l’arrivée d’Andreas Mikkelsen, qui nous a encouragés à explorer de nouvelles idées. À l’issue de sa première vraie séance d’essais au volant de la C3 WRC, nous introduisons des évolutions qui viennent compléter le travail effectué ces derniers mois. Avec une voiture plus polyvalente, nos pilotes pourront viser des résultats à la hauteur des ambitions de Citroën. »

ANDREAS MIKKELSEN

« Nous avons fait une très bonne séance d’essais la semaine dernière. Après deux jours passés derrière le volant, sur des routes représentatives du rallye, j’ai défini un setup qui correspond à mon style de pilotage. Évidemment, il reste toujours du travail, mais je crois que Craig et Stéphane étaient également satisfaits. La Pologne est mon rallye favori : j’ai terminé deuxième en 2014 et 2015, avant de m’imposer en 2016. Je me sens en confiance sur ces routes qui nécessitent beaucoup d’engagement de la part du pilote. Après un rallye d’apprentissage en Sardaigne, j’espère pouvoir me battre dans le groupe de tête. De nombreux paramètres – comme la météo, la poussière ou les ordres de départ – peuvent influer sur le déroulement de la course, mais j’espère viser le podium si tout se passe bien. »

CRAIG BREEN

« Après les chemins sinueux et cassants de la Sardaigne, les essais d’avant-rallye m’ont permis de me réhabituer au profil rapide des routes polonaises. Lors de cette séance, Andreas a exploré de nouvelles voies qui me semblent aller dans le bon sens. Je suis heureux de disputer un rallye sur lequel je n’aurai pas tout à apprendre. L’an passé, cette épreuve avait constitué un tournant dans ma saison. C’est là que j’avais posé les bases de mon podium en Finlande. Je me sens plus confiant qu’avant les trois derniers rallyes et je pense avoir la capacité d’augmenter le rythme. Après une série de cinquièmes places, j’aimerais me rapprocher du podium. »

STÉPHANE LEFEBVRE

« Comme Andreas et Craig, j’estime que nous avons progressé lors de notre séance d’essais. J’apprécie beaucoup le Rallye de Pologne, je m’y suis montré performant ces trois dernières années, quelle que soit la catégorie. L’an passé, j’avais également eu le plaisir de signer mon premier vrai scratch en WRC, au moment où les leaders se battaient pour la tête. Je sais comment piloter sur ce terrain et ma confiance a été renforcée par les tests. Le parcours se rapproche de celui de la Finlande, avec des routes plus étroites et un sol plus meuble. Il y a également de longues sections au milieu des champs, très rapides mais avec peu de repères visuels. Mon objectif est d’être à l’arrivée pour mettre fin à une mauvaise série. »

PROGRAMME

JEUDI 29 JUIN

08h00 : Shakedown – Sady (4,90 km)
16h00 : Départ (Mikolajki)
19h08 : ES1 – Mikolajki Arena (2,50 km)
19h28 : Parc fermé (Mikolajki)

VENDREDI 30 JUIN

06h25 : Assistance A (Mikolajki – 18’)
07h15 : ES2 – Chmielewo 1 (6,52 km)
09h00 : ES3 – Wieliczki 1 (15,96 km)
09h55 : ES4 – Swietajno 1 (19,60 km)
10h40 : ES5 – Stare Juchy 1 (13,50 km)
12h40 : Assistance B (Mikolajki – 33’)
13h45 : ES6 – Chmielewo 2 (6,52 km)
15h30 : ES7 – Wieliczki 2 (15,96 km)
16h25 : ES8 – Swietajno 2 (19,60 km)
17h10 : ES9 – Stare Juchy 2 (13,50 km)
19h08 : ES10 – Mikolajki Arena 2 (2,50 km)
19h38 : Assistance C (Mikolajki – 48’)

SAMEDI 1er JUILLET

07h45 : Assistance D (Mikolajki – 18’)
08h08 : ES11 – Baranowo 1 (15,55 km)
09h20 : ES12 – Pozezdrze 1 (24,28 km)
10h45 : ES13 – Goldap 1 (14,75 km)
11h35 : ES14 – Kruklanki 1 (19,58 km)
13h12 : Assistance E (Mikolajki – 33’)
14h08 : ES15 – Baranowo 2 (15,55 km)
15h20 : ES16 – Pozezdrze 2 (24,28 km)
16h45 : ES17 – Goldap 2 (14,75 km)
17h35 : ES18 – Kruklanki 2 (19,58 km)
19h30 : ES19 – Mikolajki Arena 3 (2,50 km)
20h00 : Assistance F (Mikolajki – 48’)

DIMANCHE 2 JUILLET

06h40 : Assistance G (Mikolajki – 18’)
08h10 : ES20 – Orzysz 1 (11,15 km)
09h08 : ES21 – Paprotki 1 (18,68 km)
10h45 : ES22 – Orzysz 2 (11,15 km)
12h18 : ES23 – Paprotki 2 – Power Stage (18,68 km)
13h40 : Assistance H (Mikolajki – 13’)
14h30 : Podium (Mikolajki)


Partager
Bookmark and Share
Bookmark and Share on Google   Bookmark and Share on Yahoo   Bookmark and Share on Netvibes   Bookmark and Share on Newsgator
Plus
Info précédente : Lappi n’a pas encore la victoire en WRC comme objectif
Info suivante : Hyundai Motorsport en pole position pour un podium en Pologne
WRC
Photos - WRC 2017 - Rallye d’Allemagne (Part. 2)
Photos - WRC 2017 - Rallye d’Allemagne (Part. 1)
Photos - WRC 2017 - Rallye de Finlande (Part. 2)
Photos - WRC 2017 - Rallye de Finlande (Part. 1)
Photos - WRC 2017 - Rallye de Pologne
Photos - WRC 2017 - Rallye d’Italie Sardaigne (Part. 2)
Photos - WRC 2017 - Rallye d’Italie Sardaigne (Part. 1)
Photos - WRC 2017 - Rallye du Portugal (Part. 2)
Photos - WRC 2017 - Rallye du Portugal (Part. 1)
Photos - WRC 2017 - Rallye d’Argentine
F1

WRC
Les Industries Technologiques - L’avenir, on y travaille (vidéo sponsorisée)
Vidéo : Retour sur les 10 ans du rallye du Mexique
Vidéo : Villeneuve arrive en mondial de Rallycross
Vidéo : Retour sur le rallye de Suède de Kubica
Vidéo - Suède : Michelin présente ses images du rallye
Vidéo - Suède : L’expérience de Hyundai en Suède
Vidéo - Suède : Le podium d’Ostberg de l’intérieur
Vidéo - Suède : VW revient sur la victoire de Latvala
Vidéo - Suède : Film de la fin du rallye (ES22 à ES24)
Vidéo - Suède : ES16 à ES20 dans les forêts suédoise
F1

F1


Miniboutik





WRC
WRC