Logo
Favoris Ajouter aux favoris | Contact  

Info F1

F1 - Ferrari : Pirelli commence à s’expliquer, Vettel ne veut accuser personne

L’Allemand ne panique pas

17 juillet 2017 - 11h42, par Alexandre Combralier 

La fin de course à Silverstone a rappelé, dans une moindre mesure, celle de 2013. Les deux Ferrari, pour des raisons différentes semble-t-il, ont dû rentrer aux stands après avoir été lâchées par des crevaisons respectives. Les monoplaces rouges étaient alors en pneus tendres.

Pirelli a immédiatement expliqué après la course que les problèmes rencontrés par Sebastian Vettel et Kimi Räikkönen étaient « totalement différents ». Le manufacturer italien espère en comprendre les causes précises d’ici quelques jours.

« Nous avons commencé à travailler immédiatement après la course, dès que nous avons reçu les pneus » a précisé le responsable de Pirelli en F1, Mario Isola. « Je crois que nous devons envoyer les pneus à Milan pour faire une meilleure analyse, mais bien sûr, nous poussons pour avoir des résultats dans quelques jours. »

« Ce que nous pouvons exclure, c’est que nous avions une défaillance de la carcasse du pneu pour Kimi Räikkönen, parce que le pneu était toujours gonflé. Il y a une partie du pneu qui a été endommagée et nous enquêterons autant que possible, pas seulement sur ce pneu. Sebastian a eu un problème différent, avec une perte de pression d’air. »

« Nous écrirons un rapport, et nous travaillons ensemble avec Ferrari, parce que bien sûr, les données de Ferrari sont une partie très importante de l’enquête. C’est dans l’intérêt de tout le monde de comprendre ce qui est arrivé. »

Des réglages risqués de Ferrari pourraient-ils être à l’origine de ces deux problèmes – en supplément du haut niveau d’appui exigé par la piste de Silverstone - ? Mario Isola l’écarte formellement.

« Je peux dire que tout le monde était à la limite, mais je ne peux dire que ce soit à cause de différents paramètres de réglages, en comparaison des autres équipes. »

Du côté de la Scuderia et de Maurizio Arrivabene, on pointe plutôt du doigt Pirelli.

« Même si les raisons pour nous sont évidentes, ce n’est pas dans le style de Ferrari de se plaindre après avoir perdu une 2e et une 4e place. »

Sebastian Vettel est quant à lui plus prudent.

« Je ne pense pas que quiconque en particulier soit à blâmer. Avec du recul, tout est plus facile. »

Ce qui sera moins facile dès à présent en revanche pour l’Allemand, c’est de contenir la superbe remontée de Lewis Hamilton au classement. L’Anglais n’est plus qu’à un point et Sebastian Vettel pourrait ainsi devoir céder sa première place dès la prochaine course, en Hongrie. Mais il ne s’inquiète pas encore.

« Il n’y a pas de raison pour paniquer ou être inquiet. Les dernières courses n’étaient pas aussi bonnes, mais je pense que nous ne pouvons oublier à quel point nous étions loin l’an dernier. C’est vrai que Mercedes a été plus forte lors des dernières courses, mais je crois que le plus gros problème pour nous, ce sont les qualifications. Dans le même temps, nous avons une voiture rapide et une fois que nous aurons travaillé sur certaines choses, alors, la donne pourrait de nouveau changer. »


Partager
Bookmark and Share
Bookmark and Share on Google   Bookmark and Share on Yahoo   Bookmark and Share on Netvibes   Bookmark and Share on Newsgator
Plus
Info précédente : Red Bull laissera partir Sainz en cas d’offre sérieuse
Info suivante : Haas F1 a réglé ses problèmes et peut se tourner vers 2018
F1
Photos - GP de Singapour 2017 - Course (552 photos)
Photos - GP de Singapour 2017 - Avant-course (275 photos)
Photos - GP de Singapour 2017 - Samedi (593 photos)
Photos - GP de Singapour 2017 - Vendredi (699 photos)
Photos - GP de Singapour 2017 - Jeudi (458 photos)
Photos - La nouvelle F1 de route de Mercedes AMG, la Project One
Photos - GP d’Italie 2017 - Course (427 photos)
Photos - GP d’Italie 2017 - Avant-course (164 photos)
Photos - GP d’Italie 2017 - Samedi (620 photos)
Photos - GP d’Italie 2017 - Vendredi (633 photos)
F1

F1
Vidéo - Hamilton au volant de la nouvelle Mercedes AMG, la Project One
Vidéo - Entretien avec Sebastian Vettel à Monza
Vidéo - Séquence ’émotion’ entre Rubens Barrichello et son fils, au volant
Vidéo - Retour sur le GP de Hongrie, entretien avec Fernando Alonso
Vidéo - Williams compile 40 années de sons de Formule 1
Vidéo - Jeu F1 2017 : Le dernier trailer avant la sortie
Vidéo - Jeu F1 2017 : Embarquez pour 22 tours sous la pluie à Spa
Vidéo - La démonstration F1 Live à Londres en direct
Vidéo - Le Grand Prix de Bakou, entre traditions et modernité
Vidéo - Fun : quand Ricciardo et Verstappen partent faire du camping !
F1

F1


Miniboutik







F1
F1

F1
F1

WRC
WRC