Logo
Favoris Ajouter aux favoris | Contact  

Info Formule 2

Formule 2 - Interview de Pierre Gasly

Le nouveau champion de GP2 répond à quelques questions


27 novembre 2016 - 15h07, par Camille Komaël 

Pierre Gasly, champion de GP2 2016 - comment ça sonne ?

Pierre Gasly : C’est incroyable ! Je n’ai pas de mots pour décrire comment je me sens maintenant : ça a été une saison si longue, une lutte très dure avec beaucoup de pilotes, et nous nous sommes battus jusqu’à la fin. Décrocher le titre à la dernière course est juste incroyable ! L’équipe a été fantastique toute la saison, je ne peux pas les remercier assez pour tout le dur travail qu’ils ont fait. C’est comme une grande famille et je suis tellement content de tout ce que nous avons accompli. Je veux aussi féliciter Antonio [Giovinazzi], je sais qu’il est vraiment déçu, mais je lui ai dit que je lui souhaitais un grand futur, car il le mérite vraiment. C’est un gars si talentueux et un super ami par-dessus tout. Merci à PREMA, ma famille, mes amis et tous ceux qui m’ont soutenu, parce que sans eux rien n’aurait été pareil.

Que signifie ce titre pour toi ?

Pierre : Beaucoup, parce que cette saison a été vraiment dure, mentalement et physiquement. Ma mère a été hospitalisée trois mois et j’ai eu une vertèbre cassée pendant deux mois et demi après Silverstone. J’ai eu des moments difficiles en course, comme au Red Bull Ring, où j’ai mené la course mais ensuite ai été coincé dans le gravier, ou bien à Monza quand on était premiers, que la voiture de sécurité est sortie et que nous avons perdu la victoire, ou aussi l’extincteur à Hockenheim... Honnêtement, je pourrais écrire un livre sur ma saison ! Tellement de choses se sont passées, mais nous n’avons jamais cessé de nous battre, c’est une grande réussite de voir que tout ce dur travail a payé à la fin. Mon équipe n’a jamais cessé de travailler et de me soutenir, et toutes ces personnes m’ont aidé à gagner le championnat.

Au début de la saison, tu était un des favoris : as-tu ressenti de la pression ?

Pierre : D’une certaine manière c’est bien parce que ça signifie que les gens s’attendent à ce que tu sois bon. Après, ça veut aussi dire que tu te dois de réaliser de bonnes performances, ce qui n’est pas facile à ce niveau car il y a tellement de gars talentueux : beaucoup peuvent signer la pole ou gagner, donc ce n’était pas facile ! Mais je me sentais si bien dans l’équipe, et dans la voiture, et finalement j’ai réussi à le faire, mais sans les personnes dans cette équipe ça aurait été différent : ils m’ont soutenu, même quand je me battais pour le titre avec Antonio. Chaque personne dans l’équipe nous a soutenus tous les deux, et c’est vraiment une super sensation de faire partie d’une telle équipe. Obtenir ce titre est le meilleur moyen de tous les remercier.

Ca a été une saison difficile, et Silverstone a clairement été un tournant de la saison, vu l’accident avec ta mère. Y a-t-il eu des moments où tu as commencé à douter ?

Pierre : Non, on a commencé vraiment bien avec une pole à la première course, et on a tout de suite su qu’on avait la vitesse. C’était la premirèe saison en GP2 pour l’équipe et c’était la première fois que je travaillais avec eux, on a dû s’habituer à travailler ensemble. Il nous a fallu quelques courses pour tout mettre en place : la performance était toujours bonne mais il nous manquait quelque chose pour obtenir la victoire. Mais je sentais le potentiel, et nous avons continué de travailler, je savais que ça allait arriver. C’était un moment vraiment dur au Red Bull Ring quand je menais, que je suis sorti, et je me suis dit que ça ne voulait vraiment pas venir. Mais ça m’a donné de la motivation, car à ce niveau vous devez vous améliorer dans tous les détails, tout doit faire la différence, et c’est ce que j’ai essayé de faire toute la saison, et à la fin ça a payé.

Y a-t-il une course de cette saison dont tu te rappelleras toujours ?

Pierre : Silverstone a vraiment été plein d’émotions pour moi, tellement d’émotions dont je me rappellerai, mais Spa a été une course folle, la course la plus proche de chez moi donc j’avais plein de gens qui étaient là pour me voir, me soutenir, et j’ai gagné la course, ce qui était génial ! J’ai aussi beaucoup aimé la deuxième course car j’ai eu de belles batailles et de bons dépassements, ce que nous aimons dans une course. C’est difficile pour moi de réaliser que j’ai le titre, et que ça signifie aussi que je ne courrai plus en GP2, ce qui est assez dur pour moi : j’ai passé seulement deux ans dans cette catégorie, mais je m’en rappellerai. C’est une série géante et elle me manquera beaucoup !

Et tu vas nous manquer aussi ! Que se passe-t-il maintenant ?

Pierre : Maintenant ? C’est une bonne question ! Comme j’ai dit à Helmut [Marko], mon seul objectif est d’arriver en Formule 1, donc je vais continuer de pousser pour que ça arrive, mais bien sûr vous avez toujours besoin d’une opportunité. Nous verrons ce qu’il va se passer : pour le moment je ne sais pas et c’est grand ouvert. Mais vous pouvez être sûrs que je vais continuer de tout donner pour arriver en Formule 1, et on verra ce qu’il se passe.


Partager
Bookmark and Share
Bookmark and Share on Google   Bookmark and Share on Yahoo   Bookmark and Share on Netvibes   Bookmark and Share on Newsgator
Plus
Info précédente : Sergio Sette Camara courra en GP2 en 2017
Info suivante : Leclerc et Fuoco chez PREMA en 2017
GP2
Photos - Formule 2 Azerbaidjan (Bakou) - 22-25/06
Photos - Formule 2 Monaco - 25-27/05
Photos - Formule 2 Bahrein (Sakhir) - 13-16/04
Photos - Essais Formule 2 à Barcelone - 13-15/03
Photos - GP2 Abu Dhabi (Yas Marina) - 24-27/11
Photos - GP2 Malaisie (Sepang) - 29/09-02/10
Photos - GP2 Italie (Monza) - 02-04/09
Photos - GP2 Belgique (Spa-Francorchamps) - 25-28/08
Photos - GP2 Allemagne (Hockenheim) - 28-31/07
Photos - GP2 Hongrie (Hungaroring) - 21-24/07
GP2

F1


Miniboutik





F1
F1