Logo
Favoris Ajouter aux favoris | Conditions d'utilisation du site | Contact  

Info F1

F1 - Lowe : Trop de disparités dans les revenus et les primes

Un 3e levier d’action

12 novembre 2017 - 16h13, par Olivier Ferret 

La Formule 1 doit vraiment réussir à faire sa révolution économique pour garantir plus de compétitivité entre les équipes à l’avenir. Que cela passe par la réduction des coûts ou l’arrivée de budgets plafonnés, il faut un terrain de jeu plus égal pour tous.

C’est ce qu’affirme à nouveau Paddy Lowe, dans le paddock du circuit d’Interlagos, qui presse Liberty Media d’agir aussi sur un 3e paramètre : les primes données aux équipes.

"Cela fait 30 ans que je suis en F1. J’ai commencé par Williams, une équipe alors très forte. Mais les budgets étaient loin d’être ceux d’aujourd’hui," explique-t-il.

"Je suis ensuite passé notamment chez McLaren et Mercedes. Nous avons gagné des titres mais, pour y arriver, il fallait disposer d’un très solide compte en banque. Et la situation ne s’est pas arrangée."

"Il suffit de regarder les écarts entre les équipes. On dirait deux divisions de foot doivent s’affronter en permanence, entre les top teams et les autres."

"Je ne suis toutefois pas du genre à me plaindre ou à abandonner. Nous voulons progresser de manière significative par nous-mêmes, chez Williams, afin de combler une partie de l’écart de deux secondes qui séparent les top teams de nos équipes. Pour cela nous ne pouvons nous baser que sur des équipes extrêmement efficientes avec nos ressources plus limitées."

"Mais le gros problème du sport c’est de le rendre plus compétitif pour tout le monde. Encore une fois, ce n’est pas une question de moteur. Il s’agit vraiment de la très grande disparité des revenus et des primes qui sont donnés en F1. Tout le monde le sait, et les nouveaux propriétaires encore plus."

La FOM doit en effet verser un chèque de 80 millions d’euros à Ferrari, juste pour sa présence en Formule 1. C’est deux tiers du budget annuel de Force India. Mercedes en aurait près de 40, comme Red Bull. Renault aurait obtenu 15 millions par an lorsqu’elle a négocié son retour en tant qu’équipe, fin 2015.


Partager
Bookmark and Share
Bookmark and Share on Google   Bookmark and Share on Yahoo   Bookmark and Share on Netvibes   Bookmark and Share on Newsgator
Plus
Info précédente : Haas s’inquiète d’un éventuel départ de Ferrari
Info suivante : Vettel s’impose au Brésil, Hamilton fait le spectacle
F1
Photos - GP de Grande-Bretagne 2018 - Course (400 photos)
Photos - GP de Grande-Bretagne 2018 - Avant-Course (184 photos)
Photos - GP de Grande-Bretagne 2018 - Samedi (503 photos)
Photos - GP de Grande-Bretagne 2018 - Vendredi (628 photos)
Photos - GP de Grande-Bretagne 2018 - Jeudi (458 photos)
Photos - GP d’Autriche 2018 - Course (542 photos)
Photos - GP d’Autriche 2018 - Avant-course (255 photos)
Photos - GP d’Autriche 2018 - Samedi (622 photos)
Photos - GP d’Autriche 2018 - Vendredi (809 photos)
Photos - GP d’Autriche 2018 - Jeudi (338 photos)
F1

F1
Vidéo - Le circuit Paul Ricard dévoilé dans le jeu F1 2018
Vidéo - L’épisode ’The Circuit’ spécial Grand Prix de France
Vidéo - Toyota à la conquête des 24h du Mans pour 2018
Vidéo - The Circuit à la rencontre de Sebastian Vettel à Monaco
Vidéo - The Circuit à la rencontre de Lewis Hamilton au GP de Chine
Vidéo - Hamilton : Mercedes doit gagner ce weekend
Vidéo - The circuit / Episode 1 - 2018
Vidéo - La Renault RS18 en piste à Barcelone
Vidéo - La Toro Rosso STR13 en piste à Misano
Vidéo - La Williams FW41 entre en piste avec Kubica à Aragon
F1

F1


Miniboutik











F1
F1

F1
F1

WRC
WRC