Logo
Favoris Ajouter aux favoris | Contact  

Info WRC

WRC - Monte Carlo, ES3 : Tänak signe son premier scratch avec la Yaris

Ogier toujours en tête, crevaison pour Neuville


26 janvier 2018 - 10h07, par www.wrc.com 

Transfuge de l’équipe championne du monde en titre M-Sport Ford World Rally Team, Ott Tänak (Toyota Yaris) se montrait le plus rapide sur la première spéciale du jour entre Vitrolles et Oze (26,72 km).

Ce matin, des températures douces et des routes principalement sèches attendaient les concurrents. Ceux-ci optaient de préférence pour un panachage entre les pneus tendres et super tendres proposés par Michelin en attendant les averses prévues plus tard dans la journée autour de Gap.

À l’arrivée de l’ES3, Ott Tänak comptait 3’’9 d’avance sur Sébastien Ogier (Ford Fiesta), toujours leader du Rallye Monte-Carlo.

« C’était sec comme prévu au cœur de la spéciale », confiait l’Estonien. « C’était très dur, mais c’est allé. Nous sommes dans le coup. »

Premier à attaquer la spéciale, Sébastien Ogier devançait son équipier Elfyn Evans (Ford Fiesta) pour 1’’5. Le Français portait alors son avance à une demi-minute.

Auteur du quatrième temps, Dani Sordo (Hyundai i20) passait au deuxième rang suite à l’erreur de son partenaire Andreas Mikkelsen (Hyundai i20), désormais troisième du classement général à 4’’9 de l’Espagnol.

« J’ai tiré tout droit à un croisement et j’ai dû faire le tour », racontait le Norvégien qui pointait à 21’’5 d’Ott Tänak, désormais quatrième de l’épreuve. « Ce n’était pas très bon et la route était vraiment sale. »

Jari-Matti Latvala (Toyota Yaris) et Kris Meeke (Citroën C3) complétaient le top six de la spéciale malgré les plaintes du Finlandais concernant le sous-virage de sa voiture. Son temps lui permettait toutefois de rester sixième au général, juste derrière son équipier Esapekka Lappi (Toyota Yaris).

Thierry Neuville (Hyundai i20) continuait de vivre une entame de rallye difficile avec une crevaison à l’arrière gauche à dix kilomètres de l’arrivée. Craig Breen (Citroën C3) tapait une pierre avant de finir la spéciale sans frein et avec de l’huile s’échappant d’un tuyau endommagé près du pneu avant droit.

Au fil des passages, l’état des routes s’est dégradé avec un asphalte pollué par la boue et les pierres. De quoi offrir un avantage aux premiers s’étant élancés.


Partager
Bookmark and Share
Bookmark and Share on Google   Bookmark and Share on Yahoo   Bookmark and Share on Netvibes   Bookmark and Share on Newsgator
Plus
Info précédente : Monte Carlo, ES1-2 : Ogier déja devant, plusieurs favoris en difficulté
Info suivante : Monte Carlo, ES4-5 : Ogier s’envole en tête, Mikkelsen abandonne
WRC
Photos - WRC 2018 - Rallye de Suède
Photos - WRC 2018 - Rallye Monte-Carlo
Photos - WRC 2017 - Rallye d’Australie
Photos - WRC 2017 - Rallye Wales GB
Photos - WRC 2017 - Rallye d’Espagne
Photos - WRC 2017 - Rallye d’Allemagne (Part. 2)
Photos - WRC 2017 - Rallye d’Allemagne (Part. 1)
Photos - WRC 2017 - Rallye de Finlande (Part. 2)
Photos - WRC 2017 - Rallye de Finlande (Part. 1)
Photos - WRC 2017 - Rallye de Pologne
F1

WRC
Les Industries Technologiques - L’avenir, on y travaille (vidéo sponsorisée)
Vidéo : Retour sur les 10 ans du rallye du Mexique
Vidéo : Villeneuve arrive en mondial de Rallycross
Vidéo : Retour sur le rallye de Suède de Kubica
Vidéo - Suède : Michelin présente ses images du rallye
Vidéo - Suède : L’expérience de Hyundai en Suède
Vidéo - Suède : Le podium d’Ostberg de l’intérieur
Vidéo - Suède : VW revient sur la victoire de Latvala
Vidéo - Suède : Film de la fin du rallye (ES22 à ES24)
Vidéo - Suède : ES16 à ES20 dans les forêts suédoise
F1

F1


Miniboutik





WRC
WRC