Logo
Favoris Ajouter aux favoris | Contact  

Info F1

F1 - Opposé au halo, Palmer ne veut pas d’une ‘bulle’ autour des pilotes

Même s’il était à Brands Hatch en 2009

10 août 2017 - 08h51, par Alexandre Combralier 

Jolyon Palmer est un des pilotes les plus critiques envers l’introduction du halo, et ce dépit de sa participation à la course de Formule 2 à Brands Hatch en 2009, lors de laquelle Henry Surtees fut tué en recevant une roue sur le casque.

« J’étais littéralement dans la voiture devant celle de Henry, et j’ai vu la roue qui l’a frappé en direct. Sur le moment, je n’ai pas même imaginé que ça pourrait arriver, pour être honnête. J’étais un pilote jeune, naïf. Et bien sûr, ça vous surprend d’apprendre qu’il y a vraiment du danger dans le sport automobile, mais j’ai poursuivi ma carrière pendant huit ans, et je n’ai pas été inquiété, et cet incident n’aurait pu arriver plus près de moi » se souvient Palmer.

« Je ne suis pas naïf, je ne manque pas de respect, je pense simplement que toute l’essence des courses en monoplace, c’est d’avoir un cockpit ouvert et je pense que l’incident de Henry, à Brands Hatch… c’était parce qu’il y avait des virages rapides, très peu de dégagements, nous étions à haute vitesse. »

« La FIA a amélioré les attaches retenant les roues après l’incident, et elles sont plus solides en F1 aussi. Je pense que les problèmes en GP2, depuis, et en IndyCar, avec l’incident de Justin Wilson… ce ne sont pas des problèmes dont j’ai fait l’expérience dans la F1 moderne, où vous avez de larges zones de dégagements à Copse par exemple. »

La FIA a pourtant estimé que le halo aurait été d’une grande aide, par exemple en 2012, au départ du Grand Prix de Belgique, lorsque la monoplace de Romain Grosjean a frôlé le casque de Fernando Alonso.

« Je dois accepter ce qu’ils disent, je n’en ai pas fait l’expérience mais ça pourrait aider » concède le pilote Renault. « Peut-être que nous avons été très chanceux, mais pendant 60 ou 70 ans, en F1, il n’y a pas eu de blessure mortelle pour cette raison. Peut-être que ça pourrait arriver. Je n’ignore pas ce risque parce que j’ai couru chaque fois en sachant qu’il y avait un peu de risque. Mais vous ne pouvez pas mettre une bulle autour des pilotes. Il y aura toujours des problèmes. »


Partager
Bookmark and Share
Bookmark and Share on Google   Bookmark and Share on Yahoo   Bookmark and Share on Netvibes   Bookmark and Share on Newsgator
Plus
Info précédente : Bilan de mi-saison 2017 : Valtteri Bottas
Info suivante : Alonso : Une première moitié de saison fantastique... pour lui
F1
Photos - GP des Etats-Unis 2017 - Jeudi (531 photos)
Photos - GP du Japon 2017 - Course (647 photos)
Photos - GP du Japon 2017 - Avant-course (239 photos)
Photos - GP du Japon 2017 - Samedi (670 photos)
Photos - GP du Japon 2017 - Vendredi (748 photos)
Photos - GP du Japon 2017 - Jeudi (527 photos)
Photos - GP de Malaisie 2017 - Course (741 photos)
Photos - GP de Malaisie 2017 - Avant-course (329 photos)
Photos - GP de Malaisie 2017 - Samedi (645 photos)
Photos - GP de Malaisie 2017 - Vendredi (689 photos)
F1

F1
Vidéo - Hamilton au volant de la nouvelle Mercedes AMG, la Project One
Vidéo - Entretien avec Sebastian Vettel à Monza
Vidéo - Séquence ’émotion’ entre Rubens Barrichello et son fils, au volant
Vidéo - Retour sur le GP de Hongrie, entretien avec Fernando Alonso
Vidéo - Williams compile 40 années de sons de Formule 1
Vidéo - Jeu F1 2017 : Le dernier trailer avant la sortie
Vidéo - Jeu F1 2017 : Embarquez pour 22 tours sous la pluie à Spa
Vidéo - La démonstration F1 Live à Londres en direct
Vidéo - Le Grand Prix de Bakou, entre traditions et modernité
Vidéo - Fun : quand Ricciardo et Verstappen partent faire du camping !
F1

F1


Miniboutik







F1
F1

F1
F1

WRC
WRC