Logo
Favoris Ajouter aux favoris | Conditions d'utilisation du site | Contact  

Info F1

F1 - Ross Brawn a de la peine pour le ’cauchemar’ de Ferrari

Les dernières semaines ont été atroces

10 octobre 2017 - 10h49, par Emmanuel Touzot 

La Scuderia Ferrari n’a jamais semblée en position de force pour aller chercher le titre constructeurs cette saison, mais Sebastian Vettel semblait en mesure d’aller chercher le titre pilotes au moment où la saison européenne tirait à sa fin, avant de vivre un enchaînement de malchance et d’erreurs incroyable lors de la tournée asiatique.

"La partie asiatique de la saison a été un vrai cauchemar pour Ferrari" décrit Ross Brawn dans sa chronique d’après Grand Prix.

"En rythme pur, l’équipe avait sûrement la meilleure voiture lors de ces trois courses même si c’était un peu moins évident à Suzuka où Mercedes a dominé en qualifications, mais le rythme en course de la Ferrari faisait de Vettel un candidat à la victoire".

"Cependant, en dépit du rythme affiché, les événements se sont retournés contre eux et Vettel et Räikkönen n’ont marqué que 22 points depuis le Grand Prix d’Italie, avec de nombreux abandons au passage".

"Durant l’interview du podium à Suzuka, Lewis a rendu hommage à la fiabilité de sa monoplace, ce qui a été le talon d’Achille de Ferrari lors des deux derniers week-ends, à cause d’un mauvais contrôle qualité en Malaisie et d’un souci de bougie d’allumage qui a détruit la course de Vettel au Japon".

"Les problèmes de l’équipe ont été amplifiés par les grosses conséquences de la sortie de Kimi dans les derniers essais libres. Cela a mené à un changement de boîte de vitesses et une pénalité sur la grille qui l’a forcé à se battre pour remonter de la 10e à la 5e place de grille. Ajoutez le crash à Singapour à l’équation et les 22 points en trois courses durant lesquelles Mercedes en a marqué 105 veulent tout dire".

Brawn a de l’expérience en Formule 1 et a déjà rencontré des séries noires comme celle-ci à cause de la fiabilité.

"Je sais que ça peut être difficile de voir le travail de tant de monde ruiné en si peu de temps donc j’ai de l’empathie pour Ferrari. L’équipe subit une pression incroyable, surtout à domicile, et c’est facile de perdre la tête, mais la clé est de rester concentré sur les objectifs immédiats".

"Quelle que soit l’issue de la saison, Ferrari pourra être satisfaite de ce qui a été accompli en 2017. Pour la première fois de l’ère hybride, Mercedes a rencontré une équipe rivale capable de se battre pour le titre. Cela faisait longtemps que Ferrari n’avait pas été compétitive et les problèmes de ces dernières semaines n’effacent pas ce fait".


Partager
Bookmark and Share
Bookmark and Share on Google   Bookmark and Share on Yahoo   Bookmark and Share on Netvibes   Bookmark and Share on Newsgator
Plus
Info précédente : Alonso doit assumer ses choix de carrière selon Rosberg
Info suivante : Sainz avec Renault dès Austin : un cadeau empoisonné ?
F1
Photos - GP de France 2018 - Jeudi (338 photos)
Photos - GP du Canada 2018 - Course (575 photos)
Photos - GP du Canada 2018 - Avant-course (308 photos)
Photos - GP du Canada 2018 - Samedi (619 photos)
Photos - GP du Canada 2018 - Vendredi (709 photos)
Photos - GP du Canada 2018 - Jeudi (334 photos)
Photos - GP de Monaco 2018 - Course (725 photos)
Photos - GP de Monaco 2018 - Avant-course (191 photos)
Photos - GP de Monaco 2018 - Samedi (759 photos)
Photos - GP de Monaco 2018 - Vendredi (284 photos)
F1

F1
Vidéo - Le circuit Paul Ricard dévoilé dans le jeu F1 2018
Vidéo - L’épisode ’The Circuit’ spécial Grand Prix de France
Vidéo - Toyota à la conquête des 24h du Mans pour 2018
Vidéo - The Circuit à la rencontre de Sebastian Vettel à Monaco
Vidéo - The Circuit à la rencontre de Lewis Hamilton au GP de Chine
Vidéo - Hamilton : Mercedes doit gagner ce weekend
Vidéo - The circuit / Episode 1 - 2018
Vidéo - La Renault RS18 en piste à Barcelone
Vidéo - La Toro Rosso STR13 en piste à Misano
Vidéo - La Williams FW41 entre en piste avec Kubica à Aragon
F1

F1


Miniboutik











F1
F1

F1
F1

WRC
WRC