Logo
Favoris Ajouter aux favoris | Contact  

Info F1

F1 - Vasseur : De la frustration mais c’était ma décision

"En performance pure, Renault est là"

18 avril 2017 - 18h23, par Olivier Ferret 

Frédéric Vasseur, ancien patron de Renault F1, était de retour dans le paddock ce week-end pour la course de Formule 2, puisqu’il a repris la direction de l’équipe ART Grand Prix.

Il s’est confié au journal L’Equipe, indiquant qu’il n’y avait aucune frustration pour lui à revenir dans une catégorie inférieure, même si celle de ne pas récolter les fruits de son travail chez Renault était malgré tout présente.

"Cela m’a pris un an pour voir les bons et mauvais côtés. J’ai pris ma décision en connaissance de cause," tient-il à préciser.

Le Français apprécie en tout cas le spectacle donné cette année par la lutte entre Mercedes et Ferrari.

"La configuration est parfaite pour le spectacle et le suspense. C’est agréable d’allumer la télé le dimanche à 14 heures sans connaître d’avance le vainqueur. Cela faisait longtemps que nous n’avions pas eu deux écuries, avec deux champions du monde, qui se battent pour les victoires. Le nouveau règlement a, au moins, permis de rebattre un peu les cartes."

"Ce que j’aime, c’est la compétition, pas la voiture. Et ces nouvelles voitures sont, à mon sens, construites sur une erreur. Le public souhaite de la bagarre, pas de la performance. J’ai vu des courses de kart plus exaltantes et palpitantes que certaines processions en F1."

"Le duel tactique, ce sont des plaisirs de passionnés et de spécialistes. Je ne suis pas sûr que le grand public se passionne pour ce genre de course. Il lui faut des dépassements. Et ces nouvelles voitures, à mon sens, ne les favorisent pas."

Concernant Renault, son ancienne équipe, Vasseur est un peu plus satisfait.

"En performance pure, ils sont présents. Nico Hülkenberg (ecruté par Vasseur) tient bien la baraque. C’est une valeur sûre, constant dans l’effort, toujours à son maximum. Un maître-étalon parfait pour une équipe en renaissance. II y a de la frustration de ne plus être là, c’est clair. J’ai bossé comme un damné l’an dernier, comme toute l’équipe, pour rebâtir quelque chose de bien. Et je ne serai pas là lorsque les résultats arriveront. Mais je suis un grand garçon et j’ai pris ma décision tout seul."


Partager
Bookmark and Share
Bookmark and Share on Google   Bookmark and Share on Yahoo   Bookmark and Share on Netvibes   Bookmark and Share on Newsgator
Plus
Info précédente : Bahreïn, Jour 1 : Hamilton devance Giovinazzi
Info suivante : Red Bull a tiré quelques enseignements de cette journée
F1
Photos - GP du Japon 2017 - Course (647 photos)
Photos - GP du Japon 2017 - Avant-course (239 photos)
Photos - GP du Japon 2017 - Samedi (670 photos)
Photos - GP du Japon 2017 - Vendredi (748 photos)
Photos - GP du Japon 2017 - Jeudi (527 photos)
Photos - GP de Malaisie 2017 - Course (741 photos)
Photos - GP de Malaisie 2017 - Avant-course (329 photos)
Photos - GP de Malaisie 2017 - Samedi (645 photos)
Photos - GP de Malaisie 2017 - Vendredi (689 photos)
Photos - GP de Malaisie 2017 - Jeudi (513 photos)
F1

F1
Vidéo - Hamilton au volant de la nouvelle Mercedes AMG, la Project One
Vidéo - Entretien avec Sebastian Vettel à Monza
Vidéo - Séquence ’émotion’ entre Rubens Barrichello et son fils, au volant
Vidéo - Retour sur le GP de Hongrie, entretien avec Fernando Alonso
Vidéo - Williams compile 40 années de sons de Formule 1
Vidéo - Jeu F1 2017 : Le dernier trailer avant la sortie
Vidéo - Jeu F1 2017 : Embarquez pour 22 tours sous la pluie à Spa
Vidéo - La démonstration F1 Live à Londres en direct
Vidéo - Le Grand Prix de Bakou, entre traditions et modernité
Vidéo - Fun : quand Ricciardo et Verstappen partent faire du camping !
F1

F1


Miniboutik







F1
F1

F1
F1

WRC
WRC